Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui cherche quoi ?

Les faucons de la planète se préparent.

Une urgence,

les isoler.

Qui cherche quoi ?

Si votre facture de gaz augmente à la rentrée, ce n'est pas Suez et Total qui se goinfre avec votre facture, ce sera à cause de Poutine qui a abattu le Boeing de Malaisia-AL. C'est dans le tube, il n'y a plus qu'a envoyer le générique du JT.

Au risque de continuer de choquer ma voisine de palier qui trouve que vraiment " vous êtes parfois intolérant et durs avec les ceusses qui font des efforts pour nous aider à y voir clair " La Canaille rebondit sur l'article du Monde découvrant à quoi sert l'UE avec " ce Vive Poutine il a réussi à unifier l'Europe contre lui ", induisant un " ce qu'il lui (vous) faudrait c'est une bonne guerre " (ne vous inquiétez pas le prix Nobel de la paix, depuis la maison Blanche, y travaille avec ses conseillers... qui par ailleurs sont actionnaires et dirigeants des industries de destruction massive.

C'est que ma brave dame tout fout le camp. À l'époque du Temps – le journal - qui passera sa casse et sa police pour monter le Monde avec aussi une partie des idées, à l'époque où les Pujadas s'appelait Geneviève Tabouis (qui elle, perle rare, si elle ne le fut pas longtemps, la majorité de ses collègues restèrent munichois jusqu'en août 44), il fallait quand même passer par Munich Rome et Berlin pour jeter un œil sur les frontières de l'empire du mal défendues par principe par les moscoutaires et donc combattues au nom des grands principes (lesquels en politique sont toujours grand comme les arrangements de couloirs sont toujours petits surtout si on les passe entre amis) par le rassemblement porté à l'époque essentiellement autour du Vatican et maintenant délocalisé à Wallstreet.

Bref, ce qui fait la force de l'Europe revitalisée par la crise d'Ukraine, c'est sa capacité comme en 38 a passer le cirage sur les bottes des petits-neveux d'Adolphe pour lâcher la légion des volontaires financiers contre le vieil OURSS. Parce qu'il ne peut s'agir que de cela.

Bon, bien sûr, pour l'occasion les marchands de canons par endroit ne chanteront plus Mistral gagnant. Mais au moment ou les vautours des USA mettent à genoux l'Argentine, il aurait fait beau voir que les buses de Bruxelles ne s'essaient pas à faire de même contre la Russie.

Bien sur la Russie prétend ny être pour rien. Foutaise puisque ceux qui sont tellement perspicaces ont vu des armes de destruction massives chez Sadam Hussein et Khadafi au point de justifier de co financer des milices avec Alqaida contre Bachar el Assad. Maintenant, les mêmes ont vu la main de poutine appuyer sur le bouton du missile qui a abattu l'aéronef au dessus de l'Ukraine et venant des Pays-Bas sans que les satellites américains ne l'aient vu décoller.
Giscard avait ses avions renifleurs, Obama ses radars enrhumés.

Mais ici, les patrons des banques et l'industrie pétrolière vont gagner sur les deux tableaux. La Canaille vous parie que cela fera l'annonce de ce sapin qui sent sa boite à la rentrée : si Total et SUEZ augmentent le prix du gaz, ce sera à cause de Poutine.

Si les chefs d'État de la majorité des pays d'Amérique du Sud s'affranchissent dans le même moment de la tutelle diplomatique des USA en reconnaissant un état Palestinien et pour nombre d'entre eux cherchent à se passer du dollar pour commercer librement, c'est certainement dû à la main de Poutine dans la culotte de Caracas et cela fera augmenter le prix du gaz (CQFD).

Et pour le ministre de ces Étranges Affaires, ce sera " comme nos amis les nazis de Kiev n'arrive pas à tenir leur projet, il faut faire monter les enchères et les aider. Qui aider ? Mais vous savez ceux dont le VRP dans les média propose de tuer un million cinq cent mille personnes du Donbass qu'ils jugent inutiles, les autres servant au plan industriel (si ce n'est pas Main Kampf que soutien ainsi la fabiusocratie solférinienne, c'est quoi ?) Fabius über Alles. Pas à dire,à  l'ouest, rien de nouveau.

Pour Canaille le Rouge, toujours pas question de devenir poutinophile comme le premier oligarques domicilié à Londres, jouant au casino de Nice et skiant à Gstaad. Mais par contre s'opposer aux visées impérialistes portées par l'OTAN pour mettre les peuples dans une concurrence guerrière pour obtenir la maîtrise planétaire des sources de profit, pas question non plus.

Il faut ouvrir les yeux et aider nos amis, voisins, relations à faire de même. Le capital est englué dans sa crise et ne peut s'en sortir face aux peuples. C'est LA raison d'une recherche d'un point d'entrée pour une conflagration majeure. C'est le rôle dévolu aux nazis ukrainiens (restez aussi vigilent face aux provos du pouvoir polonais) . C'est les opérations de billard à trois bandes autour de l'épave du Boeing avec l'Australie et le Canada comme agent de provocation (rôle qu'ont refusé de jouer les Pays Bas). Vous imaginez Moscou envoyant un détachement de l'Armée rouge quand le Tupolev s'est crashé à Ermenonville ou comme le dit Villepin, la FRance envoyer les Paras sur Alger quand le GIA faisait sauter des bombes à Paris?

C'est enfin et bien sûr, ce qui se passe à Gaza ou le porte-avion de l'OTAN, ravitaillé à jet continue en armes et munitions par le loby militaro industriel qui pîlote l'UE et les USA  (ce qui donne une autre lisibilité des " trêves " unilatéralement décidées par Netanyahou qui ne servent qu'a reconstituer les stocks de sa machine à tuer) participe à cette recherche d'un point d'explosion majeure.

La corde qui soutient la cage de la colombe, telle chanterelle d'un violon fou, tremble terriblement depuis quelque temps.
La paix et donc l'avenir du monde est en danger.
On sait qui en est la cause.
On sait qui répand les rumeurs alimentant les prétextes.
On sait à qui profite le crime.
C'est aux peuples de prendre la main et aux plus lucides de les y aider.

Qui cherche quoi ?
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Lire: en LIANT et non en lisant Gaza......
R
Excellent, c'est l'analyse que certaines personnes font et que d'autres refusent obstinément. Pourtant, ce matin, sur France Inter, vers les 13h15 le journaliste interrogeait Rony Brauman au sujet de Gaza et celui-ci a fort bien répondu en lisant Gaza et l'Ukraine (ce que toute personne sensée doit pouvoir faire).IL revenait sur les sanctions qu'on imposait à la Russie alors que "la Russie n'est pas impliquée, c'est le moins que l'on puisse dire, dans le tir contre l'avion ukrainien". Et dans le même temps, s'offusquait-il on laissait les massacres de populations civiles se perpétrer en Palestine par l'armée israëlienne. A réécouter sur France Inter.